Giscard, suite

Publié le par Patrick d'Elme

Un lecteur me rappelle qu'il fut le dernier Président à ne pas avoir gracié de futurs guillotinés. Il fallut en effet attendre Mitterrand et Badinter pour sortir de la barbarie. Que de sang Valéry !

Commenter cet article