Des seins ou des fesses ?

Publié le par Patrick d'Elme

Je ne me laisse jamais aller à des blagues grivoises, mais je ne résiste pas à vous faire part de ces propos du "paléoanthropologue" Pascal Picq, que j'ai eu le plaisir de rencontrer plusieurs fois ces derniers temps, propos parus dans Le Point du 18 juin :

"Le corps de la femme connait une érotisation qu'on ne retrouve chez aucune autre espèce, avec trois caractéristiques uniques: le camouflage de l'ovulation, une attractivité constante et une réceptivité sexuelle quasi permanente. Par ailleurs, si la fesse est le propre de l'homme et la conséquence évidente de son passage à la marche bipède, elle est aussi un puissant signal d'excitation, qu'on retrouve également dans la poitrine féminine. Avec le redressement de la stature et le coït plus habituellement pratiqué face à face, il semble que l'évolution a sélectionné peu à peu des femmes ayant une poitrine développée, c'est à dire une rotondité ressemblant au signal excitateur des fesses. Le caractère globuleux de la poitrine féminine n'a qu'une fonction - si l'on excepte la fonction nutritive qui ne dure que quelques mois dans la vie d'une femme - l'excitation des mâles pour entretenir l'activité érotique".

Dont acte. Mais on ne sait pas où se situe la frontière, Monsieur le Professeur, entre le travail scientifique et l'expérience personnelle.

Commenter cet article

Desman 24/07/2009 08:27

D'apres l'introduction il s'agit de "propos", donc d'un discours oral a l'origine porte ensuite sur papier. Dans ce cas une petite erreur est tout a fait pardonnable, et on comprend bien que la rotondite de la poitrine rappelle celle des fesses et non le signal sexuel qui en decoule.

Quand au commentaire precedent: j'avoue etre choque par tant d'agressivite et de mechancete. L'auteur serait-elle une concurrente de M Picq, ou pire une amoureuse econduite? ;)

Quoi qu'il en soit M Picq est un grand scientifique reconnu dans son domaine, double d'un tres bon vulgarisateur. Je recommande la lecture de ces ouvrages a quiconque s'interesse a la paleoanthropologie et a l'evolution.

Natalie Cholodenko 25/06/2009 17:56

Bravo pour le commentaire. On est effectivment très loin de la réflexion scientifique
Dans quel autre domaine, un scientifique se permettrait-il des reflexions aussi peu fondées sans craindre le ridicule et la risée de ses pairs
Mais quand il s'agit des "gonzesses", ma foi, rien n'est bien grave
Ah, ce brave Pascal, toujours le même, il nous fait bien rire